Aller à la page d'accueil. | Aller au contenu. | Aller à la navigation |

Voir les textes du jour
 
facebook
 
Document Actions

CINEMA

SIGNIS - association catholique mondiale pour la communication et le cinéma - propose chaque semaine des sorties "cinéma", qui allient culture et éthique...


 
 
 

A Serious Game

 
 
 

Résumé

Suède, début du XXe siècle. Arvid, jeune journaliste, rencontre Lydia, fille d’un peintre méjugé. Ils tombent éperdument amoureux. Mais leur idéal d’une passion pure et absolue se heurte aux réalités sociales de l’époque. Pauvres tous deux, ils se résignent à épouser chacun de son côté un parti plus aisé. Longtemps après, alors qu’ils ont chacun un enfant, ils se retrouvent. Le feu de la passion reprend aussitôt. Comment résister ?

Avis Edouard Hubert, Famille Chrétienne

Pernilla August, grande actrice de Bergman puis de Bille August, son mari d’une époque, passe à la réalisation pour diriger un grand drame romantique, riche de psychologie et de passion. Elle regarde l’amour ardent d’Arvid et de Lydia avec attention et délicatesse, imprimant au film un ton contemplatif. Cet adultère, qu’il n’est pas question de cautionner, est causé non par l’égoïsme, mais par la permanence d’une passion de jeunesse. Cela modifie notre regard sur les amants. Un regard d’autant plus bienveillant, paradoxalement, que les conjoints officiels sont eux aussi aimables. Le charme des acteurs, la beauté des images et de la musique, servent une étude « sérieuse », comme dit le titre, du sens de l’engagement conjugal.

 

 
 

Nos patriotes

Après la victoire allemande de 1940, un jeune tirailleur sénégalais, Addi Ba, s’évade et se cache dans les Vosges. Aidé par des villageois, il obtient des faux papiers qui lui permettent de vivre au grand jour. Ceux qui cherchent à agir contre l’occupant, et qu’on n’appelle pas encore résistants mais « patriotes », le font participer à la fondation du premier maquis de la région.

Avis de Edouard Huber, Famille chrétienne

Un film sur la Résistance, c’est banal. Un héros de la Résistance noir, tirailleur sénégalais, c’est beaucoup plus original. Un résistant noir, a priori porte-parole des poncifs politiquement corrects, mais qui se révèle au contraire un amoureux passionné de la France sa patrie, voilà qui est encore plus original et qui donne au film une saveur pleine d’arômes. Conduit par un jeune réalisateur passionné d’Histoire, Gabriel Le Bomin, le film montre un grand souci de vérité, qu’épousent des acteurs ardents, notamment Alexandra Lamy. Marc Zinga, l’interprète d’Addi Ba, lui donne une grande dignité qui le rend très sympathique. D’autant qu’il fait découvrir ou retrouver des vers de Hugo dédiés à sa patrie bien aimée qui remueront tous les patriotes.